frise

œuvres focus

Liens externes

Quelques sites

Un choix non exhaustif pour la richesse du contenu artistique et pédagogique.

Le Louvre

Le musée d'Orsay

The National Gallery

histoiredesarts.culture.fr

eduscol.education.fr

Google Art project

Un site au près plus des oeuvres, vertigineux!

Liens

L\'Annonciation, La Vierge en majesté, Le Baptême du Christ
Passez votre souris sur l'image

Imprimez cette page

niveau : Collège

Anonyme

L'Annonciation, La Vierge en majesté, Le Baptême du Christ
Date : troisième quart du XIIe siècle
Lieu : Musée du Louvre
© Musée du Louvre

L'Annonciation, La Vierge en majesté, Le Baptême du Christ

On associe fréquemment le retable à l'une de ses catégories tardives, le retable à volets, et avec le domaine de la peinture. Pourtant, à l'aube de la Renaissance, les retables étaient encore largement dus à des sculpteurs. Ce grand relief réalisé dans trois blocs de pierre calcaire fut retrouvé en 1835, dissimulé derrière l'autel de la Vierge dans l'église Saint-Jean-Baptiste de Carrières-sur-Seine. Il représente une Vierge en majesté, et de part et d'autre, L'Annonciation et Le Baptême du Christ.

Un retable célébrant l'avènement du Christ

Le XIIe siècle est marqué par une transformation de l'aménagement de l'autel : jusque-là seul le devant d'autel, et très exceptionnellement ses faces latérales ou son revers, étaient susceptibles de recevoir un décor, figuré ou non. L'usage apparaît alors soit d'étendre ce décor au mur placé derrière l'autel, soit de placer au-dessus de la table de l'autel un élément vertical : le retable dont le programme iconographique a presque toujours valeur à la fois d'enseignement et d'affirmation des points fondamentaux du dogme. À Carrières-sur-Seine, la Vierge trône "en majesté" au centre du retable. À sa droite figure la scène de l'Annonciation, avec un ange à l'étrange coiffure faite de bandelettes croisées ; sa robe est soulevée par des plis "en cloche", peut-être pour suggérer qu'il échappe à toute pesanteur. À gauche est représenté le Baptême. Le corps du Christ, mutilé (peut-être pour des raisons de pudeur), émerge du Jourdain, avec à sa gauche saint Jean-Baptiste vêtu d'une toison et à sa droite un ange qui lui apportait peut-être un linge. Dans les deux scènes latérales, les ailes des anges débordent sur le décor de l'encadrement, comme pour indiquer qu'ils n'appartiennent pas à l'espace terrestre. En tout cas, les trois scènes permettent d'insister sur trois étapes marquantes de l'avènement du Christ, mettant en valeur notamment le rôle de Marie dans deux des scènes, écho au développement du culte marial à cette époque.

Une œuvre unique

C'est sans doute le plus ancien exemple de retable conservé dans la moitié nord de la France. Longtemps dissimulée, l'œuvre a pu conserver de façon exceptionnelle des traces importantes de polychromie : traces d'or et de lapis-lazuli pour la Vierge, fond rouge pour l'ensemble du retable, rinceaux verts, rouges et bleus, architecture multicolore, archange Gabriel en rouge.
Stylistiquement, l'œuvre est assez difficile à situer. Elle juxtapose des éléments de tradition ancienne, plutôt d'esprit roman, tel le motif de rinceaux peuplés d'animaux et même d'une figure humaine, qui encadre le retable sur trois côtés, à des formes novatrices, plus gothiques : les figures entièrement détachées du fond qui acquièrent de ce fait une sorte d'autonomie, les « débordements » des ailes des anges et de l'eau du Jourdain, le décor architectural de la partie supérieure (parfois considéré comme une évocation de la "Jérusalem céleste") qui s'adapte aux figures. Malgré certains archaïsmes, il est donc très représentatif de la période de transition entre les styles roman et gothique.Certains détails ont permis de rapprocher l'œuvre de la sculpture bourguignonne de l'époque, celle de Vézelay ou Autun, par exemple .

Pistes pédagogiques

Niveau collège : 5ème.
Domaine artistique : "Arts du visuel".
Période historique : Moyen-Age.
Thématique : « Arts, mythes et religions », sous-thème : l'œuvre d'art et le sacré : les sources religieuses de l'inspiration artistique (textes bibliques).
Rapport texte/image : les textes bibliques, textes fondateurs.
L'église dans l'Occident médiéval, la transition Roman/Gothique, la fonction du retable.
L'étude de l'image et de son référent symbolique.
La technique de la sculpture et le travail en volume.

Ressources complémentaires

Texte/Image

Sur le web

frise